Rechercher

Ecomobilité ... Vous connaissez ?

Mis à jour : mars 5


Certains de vos collaborateurs parcourent plusieurs dizaines de kilomètres chaque jour pour venir sur leur lieu de travail, c’est un fait.


Mais saviez-vous que près de 70% des trajets domicile – travail se font seul dans une voiture (source : Rapport ADEME « La mobilité en 10 questions » Édition 2019) ?


D’ailleurs, cela porte un nom : l’autosolisme ! 🤔


Vous êtes-vous déjà posé cette question :

Quel impact est l’impact social et environnemental des trajets quotidiens domicile – travail de mes salariés ?


Émissions de gaz à effet de serre, pollution de l’air et pollution sonore, bien être des salariés (le temps moyen passé dans les transports pour se rendre au travail se situe entre 30 et 40 min pour un trajet), les retards le matin lorsque les conditions de circulation sont dégradées sont autant d’impacts que l’on ne peut plus ignorer.


Voici quelques pistes pour vous aider à vous lancer.


Promouvoir les solutions respectueuses de l’environnement

🚗 Je ne veux pas laisser ma voiture !

Nous connaissons tous la prime à la conversion et le bonus écologique pour l’achat d’un véhicule plus « propre » auxquels les entreprises ont aussi accès.


Cependant, si certaines entreprises ont la capacité financière d’investir et/ou de renouveler leur parc automobile, un grand nombre n’a pas la possibilité ou pas la nécessité de mettre en place ce type de parc automobile pour ses salariés. Dans ce dernier cas, le choix de rouler avec un véhicule plus « propre » reste une décision personnelle du salarié et l’impact sera peut être moindre.


🚌 Subventionner les frais de transport en commun

De nombreux salariés connaissent cette subvention obligatoire dès lors que le salarié en fait la demande. Elle couvre 50% du coût des abonnements des collaborateurs qui utilisent les transports en commun et les services publics de location de vélo pour aller travailler.


🚲 Promouvoir le vélo


🌿 Connaissez-vous l’indemnité kilométrique vélo ?


L’article 50 de la loi n°2015-992 du 17/08/2015, relative à la transition énergétique pour la croissance verte, prévoit la possibilité pour les entreprises de proposer une indemnité kilométrique vélo pour inciter les salariés à privilégier ce mode de transport plutôt que leur voiture.

Cette indemnité kilométrique peut, dans certaines conditions, se cumuler avec la participation de l’employeur à l’abonnement des transports en commun.


Son montant est de 0,25 €/km sur la base du trajet le plus court réalisable à vélo entre le domicile et le travail. Cette aide, limitée à 200 €/an / salarié est exonérée de cotisations sociales pour l’entreprise et d’impôt sur le revenu pour le salarié.


Lorsqu’on sait qu’environ 55% des trajets domicile – travail font moins de 3 km, cette incitation peut parfois avoir tout son sens.


🌿 Un service de mis à disposition de vélos pour les salariés


Eh oui, certaines entreprises ont créé ce type de service pour permettre et inciter leurs salariés à faire leurs trajets quotidiens en mobilité douce !


Pour cela, elles peuvent bénéficier d’une réduction d’impôts liée à l’achat de la flotte de vélos, aux frais d’installation d’un garage et de l’entretien des vélos dans la limite de 25% du prix d’achat de la flotte.


😩 J’habite trop loin … 🤕 Le vélo c’est dangereux …


Ce sont deux arguments qui ressortent souvent ... et il faut bien l'avouer, faire ses trajets quotidiens domicile – travail à vélo n’est toujours très aisé... par exemple :


  • La distance : on peut faire facilement un trajet qui reste inférieur à 15km (à moins d’habiter dans un lieu très plat ou d’être vraiment sportif). Lorsqu’on habite à plus de 15 km de son lieu de travail, l’idée est alors de fonctionner en transport dit multi modal (vélo + train ou métro ou bus ou l’inverse)

  • La sécurité du cycliste ! Dans certaines grandes villes, circuler à vélo au milieu de la circulation automobile relève du challenge sportif et émotionnel permanent avec une certaine prise de risques ! C’est pourquoi le « plan vélo » a prévu un arsenal de mesures et incitations financières pour que les acteurs locaux réalisent les aménagement nécessaires à la sécurité de tous, pour la mise en place de zones de stationnement sécurisées.


Le covoiturage entre salariés : économe et convivial !

Qui n’a pas déjà constaté que certains collègues habitaient dans des secteurs proches, voire dans la même commune et arrivaient plus ou moins au même moment mais chacun dans sa propre voiture ?

Qui ne s’est jamais interrogé un matin, coincé dans les embouteillage, sur le nombre de personnes seules dans leur voiture, allant plus ou moins vers la même destination ?


Une réflexion à l’échelle de l’entreprise peut alors devenir intéressante, grâce à plusieurs effets bénéfiques !

  • Plus il y a de monde dans une voiture, moins sa contribution à la pollution est importante

  • On gagne en convivialité puisque covoiturer permet de créer un lien différent entre les collaborateurs, renforcer la collaboration, mieux connaitre le travail de chacun et pourquoi pas faire naitre de nouvelles synergies dans l’entreprise

  • Les collaborateurs réalisent des économies en partageant les frais de transport.

80% des personnes pratiquant le covoiturage aujourd’hui affirment qu’elles auraient pris seule leur voiture pour aller travailler contre 20% seulement qui auraient privilégié les transports en commun. C’est donc autant de voitures de moins sur nos routes saturées, non ?


Aujourd’hui plusieurs plateformes de covoiturage et applis existent pour faciliter la mise en œuvre du covoiturage au niveau d’un territoire.

Mais saviez-vous que les premiers organisateurs de covoiturage sont aujourd’hui les entreprises, pour 43% des covoiturages existants ?

Et si votre entreprise rejoignait cette mouvance ?


Résumons, l’écomobilité c’est :
  • Du vélo : bon pour la santé, le moral, et surtout ça ne pollue pas !

  • Des transports en communs : à condition bien sûr de bénéficier d'un réseau vraiment efficace… (On peut parfois habiter à 15km du centre d’une grande métropole et bénéficier d’un bus toutes les 4 heures …. Si, si. 🥴) Ils permettent de réduire le nombre de voitures sur la route et l’impact CO2

  • Le covoiturage : crée des liens, limite le nombre de voiture sur un même secteur, donc moins d’embouteillages, moins de pollution sonore et de l’air

  • La combinaison de toutes ces possibilités


Il n’existe pas UNE mais PLUSIEURS solutions pour permettre à vos salariés et votre entreprise de jouer un rôle non négligeable dans la transition écologique.


Mais comme pour tout, il ne s’agit pas d’imposer une solution sans concertation entre les parties prenantes au sein de votre entreprise. Prendre le temps de l’échange pour proposer des solutions qui correspondent aux maximum aux utilisateurs est un élément clé !



Prêts à engager cette réflexion au sein de votre entreprise pour avancer sur le chemin de la transition ? Je vous accompagne ...


👇

Contactez-moi !

0 vue
Mentions légales et politique de confidentialité - © IMConseils - Isabelle MICHAUD - 2020